Panier
Continuer vos achats
  Ajouté au panier
Livraison gratuite à partir de 40 €
Euro-Label certifié
Retour gratuit à partir de 40 €
Tous les pays

Freeski

(1135)

Freeski – Des spatules pour le park


Le ski conventionnel de carving a autant en commun qu’un freeski que Shaun White avec Christiano Ronaldo. Tous les deux sont bons pour ce qu’ils font, mais ils ne veulent rien avoir à faire avec l’autre. Que vous appeliez ça le freeride, le freestyle, le slopestyle ou le trickski, le principe revient toujours à la même chose : mettre deux skis à vos pieds et aller déchirer les kickers et les rails du park. Et, il n’y aucune obligation d’aller au park ! Un rail fait maison ou un arbre tombé peut devenir un obstacle improvisé. Choisissez votre nouvelle paire de ski sur Blue Tomato et soyez créatif !

Freeskis – Votre arbre ultime pour le park

Freeski

« Mais c’est quoi le park en ski ? », question que nous vous entendons nous poser. Le snow park, comme il est familièrement connu (du moins de ceux avec deux skis aux pieds), est fondamentalement différent du parc du village au coin de votre rue. Les snow parks sont remplis de kickers, d’obstacles comme des bancs et des rails et d’autres installations dont vous serez bientôt à la conquête avec aisance. Aujourd’hui, ce ski de nouvelle génération est un sport établi à part entière. Ayant débuté aux X Games, ces jeunes hommes et femmes avec des skis courbés sous leurs pieds participent même maintenant aux Jeux Olympiques. Des légendes comme Tom Wallisch, Tanner Hall et Jon Olsson peuvent maintenant être regardées exécuter des tricks à couper le souffle de votre canapé très confortable.

Si un snowboard n’est pas votre arme de choix et que vous préférez la liberté d’une paire de skis, nous avons la gamme parfaite pour vous à consulter sur Blue Tomato. Si vous rêvez de devenir un rider de park, vous aurez absolument besoin d’une paire de skis twin-tip. Ils sont complètement symétriques et sont courbés aux deux extrémités facilitant les atterrissages et les changements de sens, en particulier combinés avec des fixations montées au centre. Des marques plus jeunes comme Line et Armada, ainsi que les fabricants de skis les plus classiques comme Atomic et Völkl, sont à la base de la technologie quand il est question de cette nouvelle forme de ski.

La nature est votre ami – Souches d’arbres et rampes


Vous n’êtes pas suffisamment chanceux pour vivre dans un resort de ski ? Peu importe! Regardez juste autour de vous - votre environnement est votre snow park ! Si vous regardez cette piste de 200m du pas de votre porte, un ski twin-tip directionnel pourrait être idéal pour vous. Avec un nez légèrement plus étroit, ce ski vous donnera suffisamment de flottaison dans la poudreuse légère, tout en vous laissant glisser les troncs ou les souches d’arbres avec aisance et en rendant possible les plus grosses pirouettes même avec de plus petits kickers. Utilisez juste votre imagination ! Il n’y a pas de meilleur moyen de se préparer pour les vacances de vos rêves en snow park – Il poussera votre ride à son plus haut niveau !

Comme le nom le suggère, le ski urbain fait de votre ville votre terrain de jeu. Vous ne serez jamais à l’abri d’une rampe ou d’un fossé. Ce genre de ski rappelle largement le patinage à roulettes et le skateboard de rue. Un vrai twin-tip et un ski plus court sont l’idéal pour ce type de ski.

Constructions, tailles et courbures en détail

Freeski


Le ski parcourt du chemin allant des jours de cerclage de deux planches de bois jusqu’à l’avoir sous votre pied. Maintenant vous avez des constructions sandwich, torsion-box et monocoque. Ca ne vous paraît pas français ? Lisez la suite !

Les skis de construction sandwich ont l’air délicieux et sont généralement les skis préférés par les skieurs. Les couches du ski sont combinées et collées à plat. Les fabricants utilisent les matériaux les plus durables qu’ils ont à leur disposition et, avec cette méthode, ils peuvent parfaitement régler le flex du ski.

La construction torsion-box est similaire à la construction sandwich mais implique d’envelopper un noyau intérieur de bois ou une autre matière dans des couches de fibre de verre pour une plus grande rigidité de torsion. Ceci est, cependant, un processus nécessitant une plus grande main d’œuvre.

Les skis monocoque ne sont pas pires que les autres types de construction, mais ils tendant à se raréfier de fait de leur processus de fabrication plus complexe. La couche supérieure et les courbures sont combinées en une pièce rendant le ski plus léger et lui donnant plus de résistance à la torsion.

La physique joue un rôle clé dans la taille et la courbure d’un ski : plus le ski est large, plus il flottera dans la poudreuse. Avec un ski de 90 à 100 mm de largeur, vous n’aurez pas besoin d’un périscope de si tôt.

Une largeur centrale de 85 à 90 mm conviendrait bien pour les kicker lines étant donné que ce genre de taille est optimal pour la stabilité sur les terrains plus difficiles. Si vous comptez principalement vous amuser sur des bancs et des rampes, un ski étroit conviendrait mieux puisqu’il vous évitera un supplément d’agilité.

Des formes pour tous les besoins - Cambre, rocker et forme hybride

Formes de ski : cambre, rocker et forme hybride


Le cambre positif est la forme de ski classique. Il offre une tenue et une réponse parfaite des carres sur les pistes dures et glacées et fait des déséquilibres à grande vitesse une chose du passé.

La forme rocker est la première chose que vous devez remarquer sur un freeski. Une légère cambrure identique à une banane, de la tête au pied donne au ski un maximum de flexibilité. La surface de contact plus petite du ski facilite les vrilles et offre beaucoup plus de tolérance que la forme en cambre. Vous remarquerez également un peu plus de flottaison dans la poudreuse – un point de plus. Le seul côté négatif réside dans le fait que cette forme n’est pas adaptée aux grandes vitesses et aux pistes glacées.

Bien évidemment, les fabricants ont développé une forme intermédiaire entre ces deux extrêmes : le rocker hybride. Au dessous de la fixation, vous avez tous les avantages d’un ski à cambre, alors que le reste du ski vous donne l’indulgence et la performance de rotation d’un ski à rocker.

Skis, fixations, boots et bâtons – Une équipe inséparable


Sans les bonnes fixations, vous n’aurez pas le meilleur de vos skis ! Encore une fois, le freeski diffère de ses collègues alpines : les fixations de freeski sont généralement montées au centre ou légèrement à l’arrière pour un peu plus de flottaison.

Les valeurs DIN et Z sont toujours aussi important ici. Pour éviter les blessures, assurez-vous d’utiliser la valeur appropriée à votre taille de corps. Celle-ci peut être calculée avec votre poids, votre taille, votre longueur de semelle de boots et votre niveau de compétence.

Freeski

Une autre partie importante de votre équipement : la chaussure de ski. Les skieurs, bien évidemment, ont besoin d’une chaussure solide, mais celle-ci doit aussi être étonnamment flexible. Plus vous avez de boucles, plus d’espace vous avez à ajuster, vous donnant ainsi la chance de pouvoir régler directement le confort de la chaussure. Pour les jibbeurs, a chaussure plus légère est plus appropriée. Pour les sauts plus longs et plus hauts, vous voudrez le support d’une chaussure de ski plus solide, comme celles proposées par Dalbello ou Full Tilt.

Et dernier point, mais non des moindres, les bâtons de ski ! Selon une règle générale : multipliez votre taille par 0,7 pour obtenir votre longueur parfaite de bâton. Si vous skiez sur les pistes ou en hors piste, vous pouvez toujours prendre un peu plus long, mais si vous êtes habitué au park ou au pipe, il est préférable de suivre la règle.

Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour créer votre équipement parfait de freeski dans notre énorme sélection de produits disponible sur Blue Tomato. Mais n’oubliez pas, le freeski c’est aussi un style – les bons vêtements de snowwear sont presqu’aussi importants que la réalisation de ce 540. Pas vrai les gars ?